Plastisérius Ruberrus Flapis Elégantum

Le : 09/12/2020
Pour voter, vous devez être authentifié. Pour vous connecter, Cliquez-ici

Je vous propose la découverte du « Plastisérius Ruberrus Flapis Elégandum » qui dans l’arbre philogénétique est de l’ordre des accipitridés et plus précisément une nouvelle branche découverte dans les années 1980 dans le sous ordre des Lynkoaadés. Découverte faite grâce à un solide travail (SolidWorks in English) et dont la modélisation en 3D a été rendue possible après une délicate extraction des schistes du Burgess qui du fait de la pression durant des années était réduite à deux dimensions. Ce travail de paléontologue dans la gangue noire était un peu autocrad. Mais le travail avec les outils modernes de CAO 3D et d’impression 3D a permis de ramener à la lumière et à la connaissance de tous la reconstitution par simulation du vol, et de faire une vidéo presque réaliste.

Nous devons la classification et le nom du volatile à un éminent professeur qui a requis l’anonymat.
Plastisérius : vient de la plasticité qui reste dans le domaine élastique et donnait légèreté et robustesse. C’est aussi la matière plastique qui sera choisie pour le modèle 3D HP (Haute Précision).
Ruberrus : (Rubber VS Caoutchouc) vient de ces tendons élastiques solides et permettant par ses propriétés de rappel comparables aux ressorts modernes de mouvoir le volatile.
Flapis : car il appartient à la famille des oiseaux ayant un « vol battu » (le vol fait Flap Flap flap et parfois fait un flop !)
Elégandum Lat. Elego (qui donnera Elégant), du gérondif accusatif => Elégandum.

 

2 commentaire(s)

par Coralie | 1258 point(s)

Whaou @zozo_mp, impressionnant en effet !! Bravo pour ce beau travail, animé par une vidéo en plus :o
La barre est haute!!

par Zozo_mp | 21988 point(s)

Comme l'explication est un peu longue j'ai réalisé une vidéo explicative.

En bref ! on peut dire que j'ai choisi de montrer les possibilités d'un trio SolidWorks + SolidWorks simulation + Impression 3D sur lit de poudre, et d'explorer les contraintes liées à la fabrication additive. Mais aussi ce que pouvais faire SoupleWorks.
Pour ce faire, j’ai imaginé un objet esthétique « volant de mon enfance à propulsion élastique », symbolisant le rêve d’Icare et d’un bon nombre d’entre-nous en ces temps singuliers.
Ce modèle m'a permis d'acquérir des connaissances supplémentaires en surfacique pour débutant et d'expérimenter une autre façon de créer des modèles en utilisant des déformations volontaires de pièces grâce à SolidWorks Simulation (cf. les systèmes compliants VS flexure mechanism design).
Un tuto sera spécialement créé pour les Lynkoaenss sur ce sujet après le challenge.

Cordialement

Pour commenter, vous devez être authentifié. Pour vous connecter, Cliquez-ici